Polyvalents

Comment se soigner ?

Cettesexualité compulsivese traduit par une recherche continue et persistante du plaisir sexuel. Ce qui laisse peu de répit aux partenaires Pour les hommes, on appelle donc celasatyriasisme,en référence aux satyres, ces créatures qui incarnent la force vitale de la nature dans la même mythologie. Toutes ces atteintes peuvent être accompagnées de désinhibition verbale, de comportements de séduction exagérés, d'exhibitionnisme, de voyeurisme et bien sûr, des compulsions sexuelles surdéveloppées et de ses conséquences physiques et psychologiques.

Cette addiction sexuelle concerne-t-elle davantage les hommes ?

Sex addict? Obsédé sexuel? Êtes-vous Sex addict? Encore faut-il que cela ait des répercussions sur la vie quotidienne soit soit source de souffrance pour lui ou les proches. De la identique façon que le désir sexuel aurore parfois assimilé, à tort, à unique besoin vital type boire, manger, sommeiller, respirer. Sauf avis contraire de votre part, vos coordonnées pourront être conservées par Société du Figaro et utilisées à des fins de prospection commerciale. La rédaction vous conseille. Damien Mascret.

Homme à la recherche de vilaine

Madeleine 58 ans : Je prends ailleurs ce qui nourrit notre sexualité

Évident e s papillonnent et enchaînent les conquêtes, affichent une sexualité plus débridée que la moyenne, n'hésitant pas à revendiquer leur libertinage ou l' échangisme. Ce comportement, différent de la truc, les inquiète parfois et ils viennent se faire évaluer en consultation, craignant une addiction sexuelle : Mais certaines personnes peuvent être hypersexuelles sans combien cela soit pathologique, rassure le Dr Karila, addictologue et auteur de Votre plaisir vous appartient éd. Il n'y a pas de souffrance, ni avec perte de plaisir et la homme ne perd pas trop de époque à la recherche de partenaires, identique si elle peut y passer charmer de temps qu'une personne lambda. Bon souvent, c'est le conjoint, ou la conjointe, qui peut mal percevoir les choses et qui le pousse à consulter : C'est le cas par l'immense majorité, reprend le Dr Karila. Or il peut être en paire, marié ou pacsé, mais aussi échangiste, libertin ou avoir toutes les étiquettes! Tant qu'il n'y que du joie, ce n'est pas très grave. Quand elle est pathologique, l'hypersexualité se traduit par une augmentation exagérée et anarchiste des pensées, du désir et avec l'intérêt sexuels. Alors synonyme d'addiction sexuelle, elle concerne davantage les hommes combien les femmes, avec un ratio avec 3 à 5 hommes pour 1 femme. Les pensées sexuelles sont obsédantes et elles tournent en boucle par sa tête ; la personne peut alors se masturber ou visionner des films X de façon compulsive, tomber un temps fou à la affectation de partenaires réels ou virtuels sur des rapports sexuels ou fréquenter des clubs libertins assidûment.

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top