Coalition

Triste cet article sur les femmes à éviter ?

Il pourrait en parler pendant des heures, sans difficulté, ni gêne ni pudeur. La première fois, il avait 18 ans, c'était à Amsterdam. A son retour à Paris, il est allé au bois de Vincennes. Il a recommencé. Francesco, Tamba, Raoul et Marc ont, comme Nicolas, accepté de poser devant la photographe Cristina de Middel et de raconter leur histoire, les raisons pour lesquelles ils ont une fois ou régulièrement payé une femme pour un rapport sexuel. Employer les services d'une femme qui se prostitue, aux mains d'un réseau de proxénètes ou qui travaille seule, qui exerce dans la rue, dans un couloir, un abri, un local à poubelle, au mieux dans un hôtel. Ce client, qui est-il? Il n'y a pas de profil type.

Navigation de l’article

Le Mag. Quand l'absence d'opportunité, en paire ou pas, de mener une ardeur sexuelle active se fait sentir, il y a effectivement de quoi penser une détresse à la fois matériel, mais encore plus sexologique et cérébral. Je veux du sexe dans ma vie! J'ai besoin de sexe! J'en peux plus de ne rien former, avec personne!

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top