Avenir

SMS : sexe more sexe

Il est de bon ton d'opposer l'amour, qui est de l'ordre du sentiment, et le sexe, qui se résume dans l'acte charnel. Ce dualisme ne tient pas la route. L'amour est toujours une affaire de désir et ce dernier a toujours son siège dans le cerveau. Nous sentons avant d'agir et l'affect qui vient du corps précède l'acte dicté par la force impérieuse du désir. C'est encore dans le cerveau que naissent la jouissance mais aussi la souffrance, qui sont les acolytes du désir.

Bibliographie

Ce noyau renferme toute notre information atavique. Celle-ci est contenue dans nos chromosomes qui contiennent eux-mêmes notre ADN. Donc, pour une même paire, les double chromosomes ne seront pas identiques. La 23ème paire est celle qui détermine le sexe de la personne. Les femmes possèdent deux chromosomes X, donc que les hommes possèdent un chromosome X et un chromosome Y. Le gène , lui, est un partie de cet ADN qui correspond à une information génétique particulière qui loi pour une protéine unique. Comme nous possédons chaque chromosome en double, chacun gène est également présent en copie dans nos cellules. Nous produisons des dizaines de milliers de protéines. Chacun protéine a un rôle différent à jouer.

Menu de navigation

Les troubles de l'érection et leurs traitements G. L'étude plus approfondie des mécanismes amenant à l'érection a permis avec ramener toutes les pathologies à unique dénominateur commun, la sécrétion d'oxyde azotique NOnécessaire pour activer la relaxation du pénis et l'érection. Le bilan s'en trouve simplifié et le traitement des diverses causes sera également centré avec la stimulation ou le maintien avec la production de NO à l'aide des inhibiteurs de la 5 phospho-diestérase ou de l'apomorphine. Ce n'est combien dans les cas graves que des traitements plus agressifs, par injection soit chirurgicaux, seront nécessaires. Les hommes ont de tous temps abondamment parlé avec sexe mais sur le plan corrélatif ils restent muets.

SMS : sans mots superflus

Avec deux sexes Photo: Reuters Dorcas Semenya, la mère de la championne Caster Semenya, présente la manchette d'un revue local qui pose à l'athlète unique véritable ultimatum. Sans utérus ni ovaires, mais avec des testicules internes lequel produisent de la testostérone, sa tendron est considérée comme une personne intersexuée. Nouveau-né, elle a subi plusieurs interventions chirurgicales. Jusqu'en , elle n'en a rien su et a vécu par la peau d'un homme. Ils ont aussi fermé l'ouverture vaginale qui pas menait nulle part. Elle n'a ni utérus ni trompes de Fallope. Par bas de la ceinture, c'était une zone sinistrée, confie-t-elle. Enfant, je pas comprenais pas pourquoi on me punissait en m'habillant en garçon.

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top